Yo les gens !

Comme vous l'avez peut-être remarqué, je n'ai pas reparlé de ce préquel de Life is Strange depuis l'annonce de sa sortie.

Dans cet article, je vais décrire les trois épisodes en mettant en avant leurs points importants puis je ferai une conclusion sur le jeu en lui-même. Quand à l'épisode bonus avec Max, il sortira à priori en début février, je ferai un autre article dessus !

Il n'y aura pas de spoilers dans cet article, ils seront dans le prochain.

 

Episode 1 : éveille-toi

Personnages phares : ChloeRachelJoyceDavid

Dans ce premier épisode de Before the Storm, on assiste à  la rencontre de Chloe et de Rachel, qui peut s'apparenter à un coup de foudre entre les deux personnages. On y revoit beaucoup Blackwell et les personnages-clés du jeu d'origine : Nathan, Victoria, le proviseur Wells...

 

Episode 2 : splendide nouveau monde

Personnages phares : Chloe, Rachel, Frank

Dans ce second épisode, après avoir découvert que le père de Rachel trompait sa mère, le lien entre les deux adolescentes se resserre. Chloe est missionnée par Frank pour récupérer de l'argent tandis que Rachel s'apprête pour sa pièce de théâtre.

Elles veulent quitter la ville le plus vite possible.

 

Episode 3 : l'enfer est vide

Personnages phares : Chloe, Rachel, ses parents (James et Rose) et Sera, Damon MerrickEliot à un certain moment

Temps de jeu : personnellement, entre quatre et cinq heures non-stop, c'est l'épisode le plus long.

Dans ce troisième et dernier épisode plein de rebondissements, on en apprend plus sur l'histoire et la famille de Rachel.

 

Conclusion (avis)

Pour commencer, quand la musique du jeu se lance, je ressens ce "je-ne-sais-quoi" qui est propre à Life is Strange. En bref, la soundtrack est toujours aussi chouette et en accord avec le jeu, malgré le fait qu'une grande partie des titres ait été créée par le même groupe (Daughter).

Niveau graphismes, je trouve qu'ils sont grandement améliorés par rapport au premier opus. On n'a plus ces personnages parlant avec la bouche fermée (merci, parce que c'était très, très troublant), même si on garde le style bien spécifique des arbres, des cheveux (des textures en général)...

Personnellement j'ai eu droit à un petit bug d'affichage durant le jeu, mais rien de grave. C'est-à-dire que j'ai changé les touches anglophones de jeu (wasd) pour les touches francophones (zqsd) mais qu'à chaque démarrage du jeu, les commandes étaient affichées en wasd bien que ce soit les zqsd que j'utilisais. J'ai aussi eu des problèmes avec les fichiers de sauvegarde, en jouant sur le premier je me suis retrouvé avec les choix et les spécificités du deuxième, qui n'était pas le mien. Plutôt embêtant donc, car ne pas jouer avec sa propre expérience de jeu en fait perdre tout son intérêt. Je pense donc que ce système de gestion des sauvegardes est mal fait.

Je suppose qu'il y a une chose que l'on regrette tou.te.s, c'est qu'il n'y ait pas THE élément qui faisait la particularité de Life is Strange: le voyage dans le temps. C'est pour ça que je pense vraiment que ce jeu est pour les fans de LiS; le gameplay n'est pas des plus original, si on le regarde objectivement. Heureusement, cela est compensé par d'autres détails, comme j'en parle plus tard.

Il y a de nombreux personnages dont aucun n'est inutile. On retrouve ceux que l'on connaissait déjà et on en découvre des nouveaux qui ont chacun leur propre personnalité.

+ Le jeu redouble d'interactivité ! Ça, c'est quelque chose que j'ai tout de suite quelque chose que j'ai remarqué. Que ce soit pour jouer à un jeu de rôle avec Steph (épisode 1), ou pour choisir ses répliques dans la pièce de théâtre (épisode 2), cela permet de pallier l'absence du voyage dans le temps. On peut également taguer plein de trucs, et avons souvent le choix entre deux options. Sans compter le mode "forçage" parfois disponible dans certains dialogues et qui permettent d'obtenir ce que l'on veut d'une façon plus direct. 

La petite référence à la Chambre Noire à la fin du dernier épisode est glaçante, mais aussi assez agréable quand on connaît le contexte. On retrouve également, dans l'épisode 3, un semblant de "la chasse aux informations sur Nathan) de l'épisode 4 (il me semble) de Life is Strange. Avec un tableau, des photos et des pièces à conviction, cela constitue une jolie référence au jeu de base.

Pour ce qui est de choisir entre l'édition de base et Deluxe du jeu, en fait ça dépend quelque peu de votre niveau de "fanitude". Je dirais que l'édition Deluxe est plus pour les pigeon.ne.s, car les morceaux du mode compil' sont accessibles sur YouTube par exemple. Les t-shirts ajoutés ne sont pas extraordinaires et n'ajoutent, de ce que j'ai vu, rien au jeu. Le seul intérêt que j'y vois est l'épisode bonus, donc pour dix euros de plus j'ai l'impression de m'être fait douiller.

Note : 8/10

 

Bon eh bien voilà, j'espère que mon avis était constructif ! J'aimerais bien avoir le vôtre. Car bien sûr, j'ai beau critiquer le jeu, je l'ai adoré. C'est comme regarder un film, sauf que l'on peut influencer l'histoire et le comportement des personnages. C'est vraiment une super expérience, et pour ce qui est du lie, avec Life is Strange, cela nous permet d'apprendre plein de détails sur Arcadia Bay avant que Max n'arrive.

À plus !

Y a pas à dire, c'est vraiment super joli.
Y a pas à dire, c'est vraiment super joli.

Y a pas à dire, c'est vraiment super joli.

Retour à l'accueil