Bien le bonjour/bonsoir !

Parlons aujourd'hui de Steins;Gate, un anime que j'ai regardé il y a peu et qui m'a beaucoup plu.

La série, tirée du jeu vidéo du même nom, est composée d'une première saison de vingt-cinq épisodes et d'un film d'un peu plus d'une heure qui prend place juste après (dont je ne vais pas parler mais qui est vachement bien et émouvant). Cependant une deuxième saison a été annoncée il y a peu, dont je parle plus tard dans l'article.

Synopsis

L'histoire tourne autour d'Okabe Rintarô un scientifique "fou" (comme il aime s'appeler) qui crée sans vraiment le faire exprès un téléphone qui, relié à un micro-ondes, peut envoyer des messages dans le passé.

Parallèlement, il va, lors d'une conférence, découvrir le cadavre d'une scientifique et, grâce à son invention, va tenter d'envoyer un message dans le passé pour la sauver.

Ce message fera suite à beaucoup d'autres, et Okabe va faire pas mal de nouvelles rencontres et agrandir son labo. Il va même jusqu'à pirater le SERN, une grande organisation scientifique qui fait des recherches sur les voyages dans le temps.

Le problème : ses activités ne passent pas inaperçues. Et, un jour, tous ces voyages dans le temps et ces inventions vont mener la vie de la meilleure amie d'Okabe à être en danger. Comment la sauver, à travers toutes les lignes d'univers parallèles ?

Avis

Pour commencer, disons que le sujet du voyage dans le temps est en général, dans les anime/manga, rarement aussi bien traité que dans Steins;Gate. Bien que certains éléments soient parfois un peu flous, l'histoire s'accélère au fur et à mesure et s'assombrit de même !

On a droit au deux types de voyage dans le temps que j'aime à décrire, celui où l'on remplace son "moi" du passé et celui où l'on se de dédouble dans le passé. Les paradoxes temporels ne sont finalement pas énormément abordés (dommage, mais pas grave), car le scénario est vraiment centré sur les conséquences des changements du passé, du présent, et du futur.

La bande-son ne m'a pas transcendée mais elle collait bien à l'ambiance, et l'opening comme l'ending sont vraiment chouettes.

Niveau graphisme, le chara-design est très joli et respecte le style du visual novel d'origine. C'est globalement assez réaliste et les émotions des personnages passent bien (ils sont clairement mis en avant car les fonds, paysages, etc. sont assez peu détaillés).

Le + : l'histoire bien sûr, très développée. En vingt-cinq épisodes, le petit fil conducteur est creusé et creusé. Au final, il n'y a qu'un seul événement déclencheur et ce sera l'effet boule de neige jusqu'à la fin, vers l'épisode 23. Les deux derniers épisodes sont plus des avants-goûts de la prochaine saison, pour mettre la hype. Donc, pas vraiment de souci de compréhension malgré la relative complexité du sujet !

Le - : le début est vraiment long par rapport à la fin de l'anime qui va très, très vite.

Note : Je mets 8/10. Je n'ai pas été autant tenue en haleine que pour d'autres anime, peut-être parce que certains passages de l'anime traînaient en longueur ou étaient répétitifs. Mais après tout, c'est peut-être fait exprès, puisqu'on parle de voyage dans le temps. :3

Enfin bref, si vous aimez le sujet et êtes juste prêt.e.s à vous accrocher un peu, je vous recommande cet anime ! 

 

Steins;Gate Zero (attention au spoil !)

Steins;Gate 0, également adapté d'un visual novel, prend place, chronologiquement, après la première saison, mais avec une petite nuance : l'intrigue a lieu dans la ligne d'univers bêta où Okabe n'a pas sauvé Kurisu et ne sait pas que celle-ci est toujours vivante dans la ligne d'univers alpha.

Cela promet de nombreux rebondissements et je pense que le contenu sera autant, voire plus, qualitatif que pour la première saison.

La saison sera composée de 23 épisodes dont trois sont déjà disponibles au moment où j'écris cet article. Maintenant, passons à la présentation du premier épisode : 

L'opening

Assez semblable au premier, en tout cas au niveau de la structure. Par contre, l'ambiance n'est pas vraiment la même, plus légère, alors que l'anime en lui-même est, je trouve, plus sombre que dans la première saison. Sinon je n'ai pas grand-chose à dire, il est sympa et j'ai l'impression que c'est la même chanteuse que pour le premier opening.

Le contenu de l'épisode

L'épisode est en deux parties : la première, l'introduction, a lieu avant le reste de l'épisode. On y voit majoritairement Mayuri et Suzuha dans un environnement dévasté, sûrement dans le futur donc.

Ensuite, on se recentre sur le héros, Okarin. Il contraste avec le personnage de la fin de la première saison puisque, comme je l'ai dit plus haut, on est dans la timeline où il n'a pas pu sauver Kurisu. Il n'a pas l'air très bien.

Mayuri a bien grandi, Hashida aussi a changé, mais pas les autres. On apprend que Kurisu a laissé des travaux sur la mémoire avant de mourir et que son entreprise les a utilisés pour développer des intelligences artificielles et un système pour enregistrer les souvenirs. Black Mirror le retour !

On voit apparaître deux nouveaux personnages, une scientifique de vingt et un ans et la mère de Suzuha, plus jeune, qui est amie avec MayuriSuzuha se fait donc passer pour la sœur de Hashida afin que celui-ci puisse se marier avec sa "sœur" et que son futur ne soit pas changé.

Voilà, globalement, ça donne ça ! Un épisode centré sur la dépression d'Okarin, son choix de ne pas retoucher aux machines temporelles, et les nouveaux personnages.

 

On peut voir toute une ribambelle de personnages dont trois nous sont inconnus.

Merci, et à plus !

Retour à l'accueil