Bien le bonsoir les sashimi !

       Dans cet article, je vais vous présenter Paprika, un long-métrage anime d'une heure et demie réalisé par Satoshi Kon en 2006. Et je m'excuse vraiment de ce mois d'absence, je n'ai pas vu le temps passer. 

Pour avoir une bonne compréhension de l'anime dont je vais parler, je pense qu'il faut un minimum de maturité, un peu comme pour le Voyage de Chihiro (l'univers onirique de l'anime m'y a fait penser).

 

Synopsis

       Dans un futur probablement proche a été inventé un nouveau traitement "psychothérapeutique" : la machine DC mini permet d'entrer dans les rêves des patients pour les enregistrer puis les analyser. Problème : l'outil n'est toujours qu'en phase de test et trois exemplaires de la DC Mini ont été volés. Question : qui ? Et surtout que va-t-il/elle faire avec ?

Nous suivons trois personnages principaux : les docteurs ChibaTokita et Shima, qui ont créé la machine, ainsi qu'en parallèle Konekawa, un policier troublé par une affaire qui fait justement appel à cette technologie, et bien sûr la fameuse Paprika, une jeune femme bien mystérieuse.

Avis

Scénario et ambiance : 3,5 /4

       Paprika fait penser à Inception; mais ce dernier est sorti en 2010, autrement dit, on peut facilement imaginer que l'inspiration lui est venue de l'anime ! Le thème abordé est le rêve, et plus précisément la manipulation de celui-ci, et les deux se veulent ambigus. Mais c'est traité différemment. Dans Paprika, on bascule en fait au fur et à mesure du long-métrage dans un questionnement, mais on se rend bien compte que rêve et réalité se confondent vraiment.

L'histoire n'est pas si complexe qu'elle en a l'air. Je dirais même qu'elle n'est en soi pas transcendante. Ce qui est le plus difficile à saisir, c'est vraiment tout ce qui entoure les personnages, et surtout Paprika.

En tout cas, l'ambiance est mystérieuse, voire en fait onirique, et l'association entre les musiques et l'univers visuel très détaillé nous aide vraiment à nous immerger dans l'anime; même si on ne comprend pas forcément tous les éléments de l'anime, au moins, ce qu'on a sous les yeux reste agréable à visionner ! :)

 

Personnages et leur développement : 2,5/3

       Cette fameuse Paprika... On ne comprend pas qui elle est vraiment, virtuelle ou réelle ? Les deux? Ou imaginaire ? Au final pourtant, on ne la voit pas tant que ça, contrairement à ce que pourrait laisser présager l'opening. Elle reste néanmoins la figure principale de l'anime, celle qui suscite toutes nos questions, que l'on a envie de comprendre.

En ce qui concerne les autres personnages, il y en a juste ce qu'il faut, et ils sont tous quasiment aussi importants les uns que les autres, même si trois se démarquent car c'est ceux qu'on suit durant tout le long-métrage : les docteurs ChibaTokita et Shima. Leurs personnalités sont distinctes, pas stéréotypées (ça fait du bien parfois), je n'ai pas grand-chose à y redire. Je ne vais pas spoil, je dirai donc juste qu'ils sont bien approfondis au fil de l'histoire, sauf peut-être Shima qu'on ne voit finalement qu'en surface. Il n'en reste pas moins très sympathique !

 

Style graphique : 1,5/2

Un chara-design plutôt différent de ce qu'on peut voir habituellement, très fin et détaillé, mais peut-être même un peu trop réaliste au vu du thème de l'anime, une confusion entre rêve et réalité. L'ensemble est très coloré, c'est agréable, et les scènes d'actions sont encore une fois détaillées et précises bien qu'elles manquent parfois un peu de fluidité. Après, l'anime a treize ans, et j'imagine que c'est à prendre en compte.

Bande-son : 1/1

       Dès que j'ai entendu le thème musical (que vous pouvez écouter ci-dessus), j'ai su que l'anime allait me plaire ! Franchement, cet opening, je le trouve parfait. La musique est top, avec, comme pour le reste de la bande-son, des petits accents électroniques, elle nous plonge tout de suite dans l'ambiance de Paprika.

Et d'ailleurs, l'opening introduit aussi très bien le long-métrage puisqu'on y voit le personnage éponyme. On part un peu dans l'analyse, mais le fait de commencer avec Paprika à moto, ce qui est quelque chose de plutôt réaliste, pour ensuite passer dans la fantaisie et finalement revenir à la situation "normale" avec le personnage du docteur Chiba dans sa voiture, je trouve que c'est vraiment malin. C'est même presque un spoil, subtil, sur le reste de l'anime !

Et pour le reste des musiques, elles sont aussi agréables sans non plus être exceptionnelles; mais elles ont des sonorités particulières qui font de Paprika un anime à part. 

 

       L'univers graphique et sonore de l'anime est pour moi ce qui contribue grandement à son efficacité, plus que son histoire ou même ses personnages !

 

Total : 8,5/10

       En conclusion, un anime que j'ai beaucoup apprécié que ce soit pour son ambiance visuelle et sonore, le thème y étant abordé ou ses personnages. Il ne dure pas trop longtemps, est un peu mystérieux mais pas trop compliqué à comprendre globalement. Et parfois, il n'est pas forcément nécessaire de tout comprendre; juste profiter de l'univers de Paprika est suffisant en l'occurrence. :)

Comme vous avez pu le deviner, je recommande donc !

 

Encore désolée pour les laps de temps qui séparent chaque article (en plus j'en avais un gros préparé et j'ai oublié de le sauvegarder, quelle honte), et à plus !

 

 

Retour à l'accueil